Contact

Offre de stage : ingénieur(e) en automatique (H/F), Rennes, stage de fin d'études (réf. E-17-0005)

Avertissement : ce poste est pourvu. Nous avons laissé cette annonce sur notre site pour vous donner un exemple des recrutements que nous sommes amenés à effectuer régulièrement.
 

L'entreprise

Acsystème est une entreprise française d’expertise en analyse et contrôle des systèmes, implantée en Bretagne, en Île-de-France et en Auvergne-Rhône-Alpes. Avec un effectif de 24 personnes et un chiffre d’affaires prévisionnel de 2,0 M€ en 2017, Acsystème bénéficie d’une réputation de qualité et de sérieux auprès de ses clients, grandes entreprises industrielles et PME innovantes, dans des domaines aussi variés que l'automobile, l'énergie, l'agro-alimentaire, la défense ou la finance. Elle apporte aux ingénieurs et aux chercheurs des solutions concrètes pour l'amélioration des performances de leurs systèmes, grâce à une utilisation experte des modèles numériques.


Le poste

Titre du stage : conception et validation par simulation des stratégies de contrôle-commande d'un véhicule hybride (thermique et électrique) et d'un véhicule 100% électrique.


Ce stage se tient dans le cadre des projets que réalise Acsystème dans le domaine automobile sur le développement d’algorithmes de contrôle pour véhicules hybrides et électriques. Sur ces projets, l’activité d’Acsystème est principalement décomposée en deux phases.

  • La conception système consiste à écrire sous Simulink des stratégies de contrôle en conformité avec les exigences fournies par les constructeurs automobiles (description textuelle du comportement à obtenir) pour des fonctions telles que la gestion des relais (entre la batterie, le moteur électrique, le convertisseur DC-DC et les diagnostics comportementaux associés) et la gestion du réveil et de l’endormissement de l’électronique haute tension du véhicule. L’activité de conception fournit un modèle global qui représente le fonctionnement des moteurs (électrique et thermique) et de l’ensemble des fonctions qui permettent de les contrôler.
  • La validation consiste, pour chaque logiciel développé, à vérifier la conformité de ce qui a été codé avec les exigences reçues en amont. Le modèle global issu de la phase de conception est utilisé, au sein d’un environnement de tests MIL (model in the loop), pour valider le bon fonctionnement des contrôles. Nous nous assurons ainsi que le véhicule réagit conformément au cahier des charges initial.

Les projets en cours d’étude concernent deux types d’architecture, pour des véhicules dont la sortie en série est planifiée entre 2018 et 2020 :

  • hybride plug in (hybride électrique rechargeable),
  • électrique pur.

Sur chaque système étudié, nous traitons la partie supervision électrique, qui contient tout ou partie des fonctions suivantes :

  • réveil et endormissement de l’électronique de puissance (conception et validation),
  • connexion des relais (conception et validation),
  • gestion thermique de l’habitacle et de la batterie,
  • limitation du couple en partie génératrice et motrice,
  • gestion des diagnostics du superviseur (électriques et comportementaux),
  • stop and start,
  • affichage au tableau de bord,
  • gestion de la charge : compatibilité avec tous types de charge,
  • mise en sécurité du véhicule sur défauts graves,
  • lois de gestion d’énergie (LGE) pour les systèmes hybrides plug in.

L’objectif du stage est de réaliser la validation par simulation de ces stratégies de contrôle afin de détecter les problèmes de conception. Le stagiaire pourra être amené à travailler en collaboration avec les équipes des constructeurs automobiles qui conçoivent ces stratégies, à proposer des solutions pour rendre ces stratégies plus robustes et à préparer les validations sur les moyens physiques : bancs HIL (hardware in the loop) et véhicules réels.

Le stagiaire s’intégrera à l’équipe dédiée à ces activités de conception et de validation (5 personnes en 2018, localisées à Rennes) et travaillera sous la tutelle du responsable de projet. Tous les développements seront réalisés sous Matlab et Simulink.

Le stage constitue une mise en situation pour une embauche éventuelle en CDI, sur des projets très variés (modélisation de système, réalisation de loi de contrôle, optimisation de système, traitement du signal…).


Le profil recherché

Élève en fin de cycle de formation ingénieur ou étudiant(e) en master 2, vous avez bénéficié d’une formation, et idéalement de premières expériences, dans :

  • la modélisation des systèmes physiques (mécanique, énergie, électrotechnique…),
  • les techniques classiques de l’automatique (identification, régulation, asservissements) et leur application à des systèmes physiques réels,
  • la conception des systèmes de contrôle : électroniques (analogiques), numériques (embarqués) et industriels (automatismes),
  • le développement dans les environnements Matlab / Simulink / Stateflow,
  • la compréhension et la rédaction de documents techniques, tant en français qu’en anglais.

D’une manière générale, les qualités suivantes seront sollicitées pour ce poste :

  • passion pour la technologie, goût pour l’apprentissage continu et la veille métier,
  • capacité à proposer des solutions techniques, esprit de synthèse,
  • aisance relationnelle, pédagogie, capacité à justifier les choix préconisés et à collaborer avec des experts d’autres domaines,
  • sens des responsabilités, aptitude à rendre compte,
  • prise en compte des priorités, prise de recul.

Une première expérience industrielle réussie sera fortement appréciée, de même qu’une bonne capacité à gérer de manière autonome des projets innovants soumis à des contraintes industrielles (de coût et de délais notamment).

 

Éléments du contrat

La date de démarrage souhaitée se situe au cours du 1er trimestre 2018. Il s’agit d’un stage de fin d’études d’ingénieur.

Le stage est basé à Rennes (Ille-et-Vilaine, France). Vous serez accueilli(e) et formé(e) par un(e) ingénieur(e) de l’équipe d’Acsystème. Quelques déplacements sont à prévoir pour des réunions en région parisienne (environ 2 réunions d’une journée sur la durée du stage).

La rémunération du stage est de 1 100 € brut mensuel (environ 900 € net) + titres restaurant.