L'œil sur...

Quoi de neuf dans Simulink 8 ?

Avec la release R2012b du logiciel Matlab est également sortie une nouvelle version de l'environnement de simulation Simulink/Stateflow. En ce qui concerne Simulink, cette version 8 constitue la première release majeure depuis la R2007b (version 7 de Simulink). Après quelques mois d'utilisation par les ingénieurs d'Acsystème, cet article a pour objectif de présenter les principales modifications apportées par cette version. Nous profiterons également de cet article pour mentionner certaines nouveautés apparues entre 2007 et 2012.

Plan :

 


1. Un nouvel éditeur

Editeur de Simulink R2012b

Avec la version 8 de Simulink, la nouveauté qui saute aux yeux est forcément l’interface qui a été profondément modifiée. Tout d’abord, les menus ont été complètement réorganisés en respectant un ordre correspondant à l’utilisation classique de Simulink « Diagram >> Simulation >> Analysis >> Code ». Des fonctions de zoom et de déplacement dans l’éditeur par l’intermédiaire de la souris ont été ajoutées.

La création d’onglets dans la partie supérieure de la fenêtre d’édition du modèle Simulink permet désormais de naviguer d’une manière plus rapide.

L’exploration des sous-systèmes masqués est facilitée grâce à une petite icône située en bas à gauche de ce type de blocs sur laquelle il suffit de cliquer (plus besoin du clic droit et du fameux « Look under mask »). Les sous-systèmes liés à une librairie sont également marqués avec une icône un peu similaire. Un clic droit sur cette icône donne accès aux commandes classiques associées aux blocs liés à une librairie, notamment les fameuses fonctions « Go to library link » et « Disable link ».

 

Du côté de Stateflow, l’éditeur a lui aussi été complètement revu. Il est désormais complètement intégré à Simulink comme l’illustre la figure ci-dessous. Dans les versions précédentes, les diagrammes Stateflow s’ouvraient dans une fenêtre différente et l’interface manquait d’homogénéité avec l’environnement Simulink.

Editeur de Stateflow R2012b


2. Des changements pour la construction des modèles

L’algorithme de routage intelligent des fils a été largement amélioré. En ce qui concerne la construction des modèles, on rappellera que depuis la release R2009b, Simulink propose des outils d’alignements et de redimensionnements des blocs qui facilitent grandement la réorganisation des schéma-blocs et qui sont illustrés par la figure ci-dessous. 

Construction de modèles sous Simulink R2012b


3. Des évolutions du côté des blocs de la librairie Simulink

Les paragraphes précédents démontrent qu’au niveau de l’interface le logiciel a été complétement repensé et amélioré. Mais au niveau des blocs de base servant à la construction des modèles, quelles sont les nouveautés ? Avec la R2012b, il n’y a aucune nouveauté majeure ! Nous allons néanmoins revenir rapidement sur deux évolutions apparues récemment.

Avec la R2009b, un nouveau bloc « PID Controller » a été créé. Ce bloc propose de nombreuses options de simulation : régulateur PID, PI, PD, P ou I, de forme continue ou discrète, gestion de la saturation et de l’initialisation... De plus, un outil de mise au point automatique (nécessitant la licence de « Simulink Control Design ») est également disponible.

Les blocs de librairie sous Simulink R2012b

Depuis la R2011a, les blocs permettant de gérer les tables d’interpolation (blocs de la famille « Lookup Tables ») ont été repensés et désormais les tables d’interpolation 1-D et 2-D sont gérés à travers un même bloc capable de gérer les tables d’interpolation n-D (avec n compris entre 1 et 30). Ce bloc dispose de plusieurs options intéressantes : méthodes d’interpolation et d’extrapolation (linéaire, spline cubique ou arrondi au point d’appui le plus proche) et diagnostic en cas d’entrée hors gabarit.

Interpolation et extrapolation sous Simulink R2012b


4. De nouvelles fonctionnalités pour simuler vos modèles

Au niveau de la simulation, l’utilisateur a désormais la possibilité de mettre certains blocs en commentaire. Cette nouvelle fonctionnalité autorise, par exemple, à garder directement dans le modèle une copie de sauvegarde d'un bloc avant de le modifier. Elle permet aussi d’accélérer une simulation en mettant en commentaire les blocs inutiles.

Des fonctions de retour et avance rapides sont désormais disponibles. Ces fonctions se configurent à partir du menu « Simulation >> Stepping Options » et s’utilisent grâce aux deux boutons situés de part et d’autre du bouton « Start simulation ».

Simulation de modèles sous Simulink R2012b


5. Des nouveautés pour visualiser vos résultats de simulation

Pour visualiser la valeur d’un signal au cours d’une simulation, il suffit désormais de réaliser un clic droit sur un fil et de cliquer sur « Show Value Label of Selected Port ».

Depuis R2011 un onglet « Graphics » est apparu dans les paramètres du bloc « scope » qui permet de définir la couleur de la figure, du système d’axes et des courbes. La figure ci-dessous illustre cette nouveauté, on peut (enfin !) supprimer le fond noir des graphiques générés par les blocs « scope ».

Visualiser les résultats sous Simulink R2012b

De plus, on rappellera l’apparition de l’outil « Signal Data Inspector » depuis la R2010b. Avec la R2012b, il se lance en cliquant sur le bouton « Record ». Cet outil permet d’afficher et de comparer rapidement des résultats provenant de plusieurs simulations en s’appuyant sur les fonctions de « Signal Logging ».


6. Par ailleurs

Avec la R2012b, on notera la modification de l’extension des fichiers associés aux modèles Simulink. L’extension *.mdl laisse la place à *.slx. Il est bien sûr possible d’enregistrer un modèle développé avec la version R2012b dans un format de fichier compatible avec les versions précédentes de Simulink.


Conclusion

Simulink 8 n’apporte aucune nouveauté du point de vue de la librairie des blocs élémentaires, par contre au niveau de l’interface graphique cette nouvelle version constitue un véritable bouleversement. Pour l’utilisateur, la transition de Simulink 7 à Simulink 8 s’avère plutôt délicate dans un premier temps, mais une fois prise en main cette nouvelle version se révèle très efficace. Les nouvelles fonctionnalités telles que le zoom à la souris, les nouveaux moyens d’exploration des modèles, la mise en commentaire ou l’avance et le retour rapides permettent de gagner en efficacité.

Enfin, pour se familiariser avec la nouvelle interface de Simulink, nous vous conseillons de regarder la vidéo suivante www.mathworks.fr/videos/introducing-the-new-simulink-editor-70090.html. Des vidéos présentant les autres nouveautés sont disponibles sur la page www.mathworks.fr/products/simulink/examples.html notamment dans les sections « The New Simulink Editor » et « Getting Started ».

 

Remonter en haut de la page