Notre métier

"Data science" : de la visualisation au cas d'usage

Projetons-nous sur l’avenir de l’analyse de données au sein des entreprises. Les constats énoncés ci-après sont le fruit d’entretiens avec des industriels ayant adopté une démarche « Big Data ».


Ces dernières années ont vu naître une démocratisation des métiers à vocation scientifique. En 2000, évoquer algorithmes et modèles se limitait à une discussion entre spécialistes. Depuis, ces termes sont entrés dans le langage courant et de nouvelles professions ont fait la une des médias autour d’un nouveau domaine connu de tous : la « Data Science ».

La Data Science s’est construite en plusieurs phases dont une étape décisive qui a permis de convaincre les néophytes, celle de la visualisation des données. Les décideurs des entreprises découvrent enfin leurs données sous un nouveau jour, avec des restitutions qui enrichissent leur réflexion par rapport aux reportings habituels.

Cette étape semble avoir été décisive dans l’adhésion des investisseurs, mais ne constitue pas en soi une finalité. L’effet « découverte » donne lieu aux questions et une volonté d’aller plus loin dans l’analyse. Et c’est là que ça se complique !

Si les premiers cas d’usage pour les preuves de concept ont été largement étudiés par les entreprises, leur recherche va se complexifier car les relais de croissance seront de plus en plus difficiles à dénicher. Nous assistons en réalité aux prémices « d’un marché de la question », avec de nouveaux métiers à venir…


Source : http://www.acsystemedata.com/2017/03/31/2017-annee-de-la-visualisation-2018-annee-des-cas-dusage/


Olivier HAYS, septembre 2017


Suivez l'actualité technique d'Acsystème en vous abonnant à la lettre ou sur les réseaux sociaux :